Accueil du site > Nos actions > Pour nos retraites, on lutte !

Pour nos retraites, on lutte !

mercredi 11 septembre 2013, par Jeannine Meignan

Mesdames, Messieurs, chers camarades

Cette journée d’action et de grève qui nous réunit est un début. Contre cette nouvelle pseudo réforme des retraites, injuste et inefficace il nous faut être encore plus nombreux et encore plus forts. Car, après les mauvais coups de 1993, 2003, 2007 et 2010, c’est la bataille finale. Si nous lâchons maintenant, c’en sera fini probablement de cette retraite solidaire, née de l’esprit de la Résistance. Certains penseront que je dramatise, ceux là ne sont pas ici, car vous savez que rallonger la durée de cotisation entrainera une nouvelle baisse des pensions ! La prochaine fois, on nous resservira la retraite par points, avec à l’horizon : la capitalisation, les fonds de pension. Alors, le régime des retraites n’aura plus aucune lisibilité : impossible de savoir quand on partira à la retraite, combien on touchera. Plus de solidarité, mais le chacun pour soi, l’individualisme et la concurrence qui dressent les hommes et les femmes les uns contre les autres, au travail, partout… Déjà la confiance dans le système s’affaiblit et certains se demandent s’ils auront droit à une retraite… C’est ce que veulent les libéraux de tout poil et leurs sponsors les Cies d’assurance et le MEDEF : liquider le principe révolutionnaire de la cotisation. Pourquoi révolutionnaire ? Prélevée à la source sur le salaire, proportionnelle, elle ne peut servir ni à capitaliser, ni à spéculer. Elle paie directement les pensions, qui sont le salaire continué. C’est pourquoi, à Attac, nous défendons bec et ongles la cotisation et nous refusons la fiscalisation de la protection sociale.

Mesdames et Messieurs, chers camarades,

La retraite est l’affaire de tous ! C’est une magnifique conquête émancipatrice. Pensez donc : une pension qui est payée chaque mois et qui fait des vieux travailleurs des hommes et des femmes libres, ne dépendant plus d’un patron, du marché du travail ou de l’Etat. Repoussons toujours plus l’âge de départ, réduisons de fait le montant des pensions et combien seront obligés de reprendre le chemin du boulot, combien n’arriveront même pas à la retraite comme du temps de mes grands parents !? Ils déserteront aussi les activités associatives, les clubs sportifs, l’aide à leurs enfants et petits enfants où aujourd’hui, ils accomplissent un travail précieux et libre. Alors, OUI, il faut prolonger et amplifier la mobilisation. Aujourd’hui, Attac soutient l’appel des organisations syndicales et participe aux manifestations dans tout le pays. Elle est aussi partie prenante dans le collectif national « Pour nos retraites, on lutte » créé en juin qui envisage de multiples initiatives pour créer un mouvement très large en appui aux syndicats (meetings, réunions publiques, tractage etc).

Ici, en Tarn et Garonne, Attac 82 propose que nous nous retrouvions tous, citoyens, organisations syndicales et politiques, présentes ici aujourd’hui, pour étudier et organiser ensemble les actions qui forceront le gouvernement à reculer et à envisager un autre financement , juste et solidaire des retraites.

Je vous donne rendez-vous :

Jeudi 12 septembre, à 20h30, à la Maison du peuple de Montauban.

Cette invitation s’adresse aussi bien aux organisations syndicales, aux partis politiques progressistes qu’à tous les citoyens qui ne se laissent pas séduire par le discours gouvernemental trompeur et qui ne lâchent RIEN !!