Accueil du site > Nos actions > ÉDITO JANVIER 2013

ÉDITO JANVIER 2013

dimanche 13 janvier 2013, par Jean-Marc Legoux

L’année 2013 sera-telle l’année de la convergence des luttes des forces de progrès ou une étape de plus dans l’expansion du néo-libéralisme.

Susan George dans son dernier ouvrage imagine que le petit groupe de personnes les plus influentes du monde pose la même question, dans le sens inverse bien entendu, à un groupe d’experts de premier plan.

Le « Rapport Lugano II » écrit par Susan George est la réponse de ces experts. L’intelligence de l’auteure est d’écrire une fiction mais où tous les faits proviennent de sources fiables.

Le résultat de ce rapport est accablant pour le ML (Modèle des Lumières) partisan de la démocratie qui s’éteint progressivement, miné de l’intérieur autant qu’agressé de l’extérieur, tandis que s’impose rapidement grâce à sa stratégie du quadruple S (Secret, Sournois, Soudain, Subtil) le MEN (Modèle, Économique/Élitiste, Néolibéral) peu friand de démocratie.

Les partisans du ML, à la lecture de ce rapport, n’ont aucune raison d’être fiers des raisons de cette déconfiture.

Reste que le MEN, quand bien même crie-t-il victoire, est inquiet de l’existence des mouvements sociaux : « En Europe, des dizaines de mouvements sociaux nouveaux et traditionnels se sont opposés à l’austérité. Beaucoup ont publié des appels à changer de politique et gagné le soutien de l’opinion, mais à ce jour ils n’ont pas fusionné leurs programmes, encore moins leurs activités. Il est crucial de les maintenir séparés, fragmentés, en alimentant chez ces adversaires potentiels ce que Freud appelait le « narcissisme des petites différences », d’autant plus que la distance qui les sépare est millimétrique.(.....) Un même fil conducteur traverse les mouvements traditionnels et contemporains – qu’il s’agisse des Indignados espagnols, des Tunisiens et Egyptiens campant sur les grandes places, des étudiants chiliens ou québécois, ou même des villageois chinois qui en ont assez de la corruption des fonctionnaires locaux : tous essaient, à leur manière, de « dire la vérité au pouvoir ». Si « le pouvoir », nos mandants compris, pense sortir entièrement indemne de cette confrontation, il se trompe. Une fois la mèche allumée, nul ne sait où pourra conduire la traînée de poudre et se produire l’explosion ».

A nous donc de faire converger nos luttes pour allumer la mèche qui « dira la vérité au pouvoir ».

Faisons le vœu que 2013 soit l’année de cette convergence.

A lire : Susan George « Cette fois, en finir avec la démocratie » Le rapport Lugano II Seuil octobre 2012

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0