Accueil du site > Nos actions > Edito de février 2012

Edito de février 2012

dimanche 26 février 2012, par Jeannine Meignan

Traité européen, MES, politiques d’austérité, les peuples sous le joug des financiers

1er-2 mars 2012, le traité Merkel-Sarkozy (encore appelé Pacte budgétaire) doit être signé par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne (U.E.). 21 février 2012, en préambule à l’adoption du nouveau traité, les députés français ont adopté deux projets de loi :
-  Le projet de loi ratifiant la décision du Conseil européen de modifier l’article 136 du traité de fonctionnement de l’U. E.
-  Le projet de loi ratifiant la création du mécanisme européen de stabilité (M.E.S.)*

Deux traités démocraticides

Jamais, les dirigeants des pays européens n’étaient allés aussi loin dans l’abandon de souveraineté et le recul démocratique. Avec le MES et le Pacte budgétaire , nous , les peuples, qui avons déjà été dépossédés de nos droits en matière monétaire, du fait de la manière dont est géré l’euro ( voir le statut et les missions de la Banque centrale européenne, la B.C.E.), nous serons désormais privés de tout pouvoir en matière budgétaire car soumis par les nouveaux dispositifs au contrôle d’institutions non démocratiques et à la tutelle des financiers. Ces décisions politiques, dans la continuité des politiques néolibérales qu’Attac combat depuis sa fondation, sont en rupture avec un principe historique qui fonde notre contrat social, principe inscrit dans l’article 14 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789 : « Tous les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, d’en suivre l’emploi et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée. »

Se mobiliser, résister.

La France est la première à engager la procédure de ratification du MES. Mais des mouvements d’opposition se lèvent un peu partout qui interpellent les élus sur leur attitude future. Comment voteront les sénateurs le 28 février ? Comme l’écrit Raoul Marc Jennar : « Y a-t-il, dans le Parlement du pays qui a donné au monde les progrès de 1789, 60 députés et sénateurs pour soumettre au respect de la Constitution des traités qui la violent ? ». Nous, le peuple, n’attendons pas, mercredi 29 février, rejoignons les syndicats :
-  contre l’austérité, contre la casse du contrat social,
-  pour la démocratie et un autre partage des richesses.

RASSEMBLEMENT LE 29/02 à 10H30 DEVANT LA PREFECTURE A MONTAUBAN

Le CA d’ATTAC 82

*MES, destiné à prendre à partir de juin 2013 la place des instruments créés en 2010 pour faire face à la crise de la dette. Pour avoir accès à l’aide financière du MES, un Etat devra avoir accepté toutes les dispositions sur l’austérité budgétaire contenues dans le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance économique et monétaire (nom officiel du traité Merkel-Sarkozy).